7 chiffres qui démontrent l’importance du bonheur au travail
2 novembre 2017
BAT Monday #1 : Bien-être au travail : mode ou réalité ?
5 décembre 2017

Parlons bonheur avec Pauline Tesson

Parlons bonheur avec Pauline Tesson – Assistante RH et chargée de communication interne chez Dartess

 

       Bonjour Pauline, pouvez-vous vous présenter ? Quel poste occupez-vous actuellement et comment vous êtes-vous dirigée vers ce métier ?

Bonjour, j’ai 28 ans et je suis Assistante RH et Chargée de Communication Interne depuis cinq ans pour la société Dartess, leader en France de la Logistique du Vin, basée à Blanquefort. Plus précisément, au-delà de mes fonctions RH, je suis en charge de la coordination de la Qualité de Vie au Travail (QVT). En collaboration avec mon Comité de Pilotage sur la QVT, je dois trouver les solutions adéquates pour améliorer les conditions de travail, l’ambiance générale et le sentiment de bien-être au travail.

J’ai d’abord effectué un master Communication à l’EFAP Bordeaux, puis un master 2 Communication, option « Accompagnement au changement » à l’Ircom à Angers. Dès mes études, j’ai ressenti un attrait plus important pour la communication interne, avec un goût prononcé pour les relations sociales. J’ai effectué mon master 2 en alternance chez Dartess et ai pu y découvrir l’ensemble des problématiques des salariés. J’ai compris l’importance de l’écoute auprès des équipes qui traduit une considération de chaque personne.

       Comment vous êtes-vous intéressée à la question du bonheur au travail ?

Cela s’est fait un peu naturellement, je pense qu’il s’agit d’une question de personnalité. Je souhaitais mettre mes compétences au service de quelque chose qui avait du sens pour moi. Nous passons tellement de temps au travail, pourquoi ne pas se donner les moyens de le rendre plus agréable. Il n’est pas difficile de constater les bénéfices sur les personnes mais aussi sur les performances de l’entreprise. Les gens deviennent plus responsables, et comprennent mieux le sens de leur travail.

 

       Quelles sont les valeurs primordiales pour exercer ce genre de métier (et celles que vous avez acquises après vos années d’expérience) ?

Il faut savoir écouter sans juger, être respectueux et fiable. Il faut être de nature positive et respecter la confiance accordée par les salariés et la direction.

 

       Selon vous, quel impact a le bonheur au travail sur la vie de votre organisation ?

Cela permet aux équipes de travailler plus sereinement, de trouver un sens à leur travail. Et puis cela apporte de la convivialité. Les gens se sentent plus écoutés, plus soutenus. Ils ne sont plus considérés uniquement comme des salariés, mais comme des êtres humains. Cependant, il faut toujours garder à l’esprit que l’entreprise a des objectifs de performance pour survivre, se développer. Cela reste le monde du travail.

 

       Selon vous, qui est responsable du bonheur au travail en entreprise (employés/patron/Chief Happiness Officer) ? Est-ce le rôle d’une seule personne ou un travail d’équipe avec l’ensemble de l’entreprise ?

Je pense que le bonheur au travail commence par ce qui se passe au plus proche de nous. Ainsi, si nous nous entendons bien avec nos collègues, s’il y a un respect mutuel, une solidarité, alors le plus grand pas est fait. L’objectif de ma fonction est de réussir à instaurer cette culture au sein de Dartess. Il faut que chacun comprenne qu’il a un rôle à jouer dans sa qualité de vie au travail mais aussi dans celle de ses collègues. Le rôle de la direction et le mien, est de rendre les outils disponibles à l’atteinte de cet objectif, comme l’amélioration des conditions de travail (matériel, sécurité, etc.), l’organisation d’évènements internes (tournoi de pétanque, galette des rois, etc.), créer du dialogue entre chacun, pour que tous puissent se comprendre.

La qualité de vie au travail dépend de chacun dans l’entreprise, mais mon rôle est de la coordonner entre créant du lien entre les différents acteurs et les différents moyens. J’ai un peu le rôle d’animatrice.

 

       Quelles sont les pratiques/outils/méthodes que vous avez mis en place au sein de votre entreprise pour améliorer le bien-être/bonheur au travail ?

Il y en a un certain nombre. Lorsque je suis arrivée, Dartess avait été créé deux ans plus tôt. C’était la fusion de plusieurs sociétés. Avant d’aller trop vite, il fallait écouter les gens pour qu’ils puissent se décharger de leurs frustrations du passé et les aider à accepter le changement, partir sur de nouvelles bases tout en acceptant l’historique de chacun. Nous avons réalisé des groupes d’écoute avec l’ensemble des salariés pour qu’ils discutent de ce qu’ils ressentaient au travail et exprimer leurs craintes vis-à-vis de la nouvelle direction. En est ressorti un projet que l’on a baptisé « Réussir Tous Ensemble ». Ensuite, pour imprégner la culture de la responsabilité partagée au sein de Dartess, nous avons créé des groupes de travail avec l’ensemble des salariés pour réaliser en collaboration le Guide des Bonnes Pratiques. Nous avons aussi créé un journal interne, organisés des évènements internes réguliers (tournoi de pétanque, galette des rois, etc.). Egalement, lorsque nous identifions un salarié en souffrance, nous lui proposons des séances chez un écoutant, financées par Dartess. Cela doit lui permettre de régler ses problèmes personnels sans pour autant entrer dans l’ingérence qu’il faut à tout prix éviter.

Aussi, nous avons mis en place ce que l’on appelle les réunions debout, qui ont lieu toutes les 3 semaines. Les responsables doivent à cette occasion réunir toute leur équipe pour lui transmettre des informations communes à chacun, sur la vie de l’entreprise, l’activité, etc. Plus récemment, nous avons participé à la Semaine de la Qualité de Vie au Travail. Au programme, réveil musculaire pour les équipes terrains, massage pour le personnel administratif, pause gourmande pour chacun, disposition de plantes dans les bureaux, conseils en diététiques, séances d’ostéopathie, de relaxation. Tout cela s’est terminé autour d’un tournoi de pétanque et d’un bon dîner partagé tous ensemble.

 

       Comment les employés ont-ils réagi à ces changements ?

Bien dans l’ensemble. Au départ et même encore aujourd’hui, il y a un sentiment de méfiance pour certains, des personnes qui ne souhaitent pas jouer le jeu. C’est donc un métier qui demande de l’endurance, qui nécessite de comprendre que les gens aient pu être déçus par le passé. Finalement, les efforts paient. Aujourd’hui je ressens que les gens ont plus confiance mais il faut continuer le travail. La confiance ça se gagne mais ça se perd très vite. Aussi, notre activité engendre une certaine pénibilité dans le travail : on ne pourra pas la changer radicalement. Dans ce contexte, parler de qualité de vie au travail peut susciter quelques réserves mais il ne faut surtout pas s’arrêter à ça.

En revanche, c’est évident, l’ambiance s’est largement améliorée depuis quelques temps.

 

       Quels changements avez-vous pu constater sur l’ambiance générale après la mise en place de ces méthodes ?

Nous faisons un lien bien évidemment entre cette démarche et la réussite de l’entreprise. Après la phase de retournement notre bénéfice ne cesse de progresser. Il y a évidemment d’autres facteurs mais nous ne pouvons nier que cela y a contribué.

Pour mesurer l’efficacité de la démarche auprès de nos collaborateurs, nous avons plusieurs indicateurs. L’enquête réalisée a révélé que 42% de nos salariés considéraient que la qualité de vie au travail chez Dartess s’était améliorée au cours des 5 dernières années (22% considèrent qu’elle est restée inchangée et 12% ont une ancienneté trop faible pour répondre).

Nous notons également un taux de participation plus important aux différents évènements organisés à l’interne, il a doublé.

Aussi, et c’est important, nous le ressentons auprès de différents témoignages de salariés mais aussi de l’ambiance générale.

 

 

2 Comments

  1. MATHIEU dit :

    Bravo Pauline pour cet excellent témoignage en précisant que DARTESS est membre du Réseau SQVT Nouvelle-Aquitaine et participe aux prochains diagnostics croisés

  2. Virginie dit :

    Bravo Pauline, article intéressant et inspirant.
    Bonne continuation à toute l’equipe Dartess

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *