Parlons bonheur avec Pauline Tesson
3 novembre 2017
BAT Monday #2 : Initiation à la science du bonheur au travail : dernières découvertes et outils concrets
1 février 2018

BAT Monday #1 : Bien-être au travail : mode ou réalité ?

Voila le sujet qui était sur la table pour ce premier BAT Mondays sur Bordeaux le lundi 27 novembre dernier. Une belle assemblée de plus de 60 personnes étaient là pour tenter de se faire une opinion et répondre à la question…

Au menu, trois interrogations :

  1. Travailler sur le bien-être au travail a t il un réel impact ? si oui, lequel ?

Bien-sur, nous avons entendu quelques témoignages de personnes décues par des initiatives dans certaines organisations qui restent sans suites et qui créent de la frustration plus que du bien-être.

Mais pour celles qui engagent des actions dans la durée, l’impact est bien réel. Et souvent, les dirigeants veulent des preuves que ça marche, en mode ROI ! Parfois, il suffit de passer une journée dans l’entreprise pour s’apercevoir qu’il se passe quelque chose. Toutefois, un des indicateurs révélateurs de l’amélioration est la baisse de l’absentéisme. Et ce dernier se traduit très vite en économies ou en performance dans l’entreprise. Et il y en a bien d’autres, peut être plus difficilement valorisables : la performance individuelle et collective, l’attachement à l’entreprise, l’entraide entre collègues, la meilleure considération des clients …

Cette question a été illustré par le témoignage d’une RRH d’un grand centre d’appel de Bordeaux qui a démontré l’impact de multiples évènements impliquant les salariés lors de la semaine de bien-être au travail : une baisse significative de l’absentéisme pendant et après l’évènement.

  1. Que font ceux qui en parlent le plus ?

Pour lancer les débats, nous avons visionner l’oeil du 20 heures de France 2 du 7 novembre dernier.

Les palmarès ont toujours leurs lots de bénéfices et de points faibles. Souvent la problématique touche à la représentativité de l’échantillon. Et dans les deux exemples pointés du doigt – un peu à charge par France 2 – les répondants coté salariés étaient un peu faible (moins de 35% chez Décathlon et seulement un échantillon de 2000 salariés chez Mc Donalds). Il n’en reste pas moins que ces palmarès permettent de faire une photographie à un instant T et d’identifier des axes de progrès pour l’avenir. Ils révèlent aussi que le sujet est « sur la table » et qu’il n’est pas tabou dans l’entreprise !

La représentante de l’ARACT Nouvelle Aquitaine a aussi éclairé l’assemblée sur les intentions des entreprises qui s’intéressent à ce sujet. Selon elle, on voit vite s’il s’agit d’une démarche opportuniste (pour répondre à un appel d’offres, pour corriger un déficit d’images vers des candidats, …) ou d’une réelle volonté d’améliorer le bien-être des salariés dans la durée. Car la motivation du dirigeant est un point clé pour ancrer la démarche dans la durée et ainsi construire des étapes successives qui s’ancrent dans la vie de l’entreprise.

3.Quels sont les acteurs locaux qui s’engagent dans des démarches authentiques et par où commencent ils ?

Rien de tel qu’un témoignage concret pour définitivement répondre à la question du débat ! GT Location, société de location de véhicules avec chauffeurs s’est engagée dans un grand projet de transformation sur plusieurs années dont le premier axe est :

BIEN-ÊTRE AU TRAVAIL – En 2026, GT Location est l’entreprise de transport préférée de ses salariés.

Écoutez le témoignage de Caroline MOULIN, en charge de la démarche chez GT Location.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *